Monte Escalier: guide d’achat, avis et comparatif

Lorsqu’on se retrouve dans certaines conditions de santé, dans une certaine tranche d’âge où la mobilité ne permet plus d’exécuter aisément certains faits et gestes dans un appartement, il faut rapidement trouver des solutions. Des solutions qui vous permettent de vous passer des moments pénibles en prenant les marches d’un escalier par exemple. C’est le rôle que joue un monte escalier au sein d’une habitation. De quoi s’agit-il, comment l’installer, comment fonctionne-t-il sont autant de questions qui nécessitent des réponses pouvant orienter d’éventuels utilisateurs.

Qu’est-ce qu’un monte escalier ?

monte escalierUn monte escalier ou un fauteuil monte escalier est un dispositif électronique d’accessibilité permettant le déplacement des personnes à mobilité réduite d’un premier niveau à un second niveau d’un immeuble sans faire usage d’un escalier ou d’un ascenseur. Il s’agit d’un fauteuil équipé d’un mécanisme électronique permettant de faire rouler le fauteuil sur des rails lorsque le dispositif est démarré. Son rôle est clair, faciliter l’accès des personnes à mobilité réduite et personnes âgées à des niveaux supérieurs d’un appartement sans aucune assistance.

Comparativement aux escaliers et aux ascenseurs, le monte escalier présente bien d’avantages. Face aux escaliers, il évite à l’utilisateur de dépenser en effort physique pour monter ou descendre les marches. Face aux ascenseurs, l’enjeu est simplement économique. Ce dispositif est bien entendu moins coûteux du point de son installation que du point de vue consommation d’énergie électrique. Pour venir à un des points les importants, quel est le mode de fonctionnement d’un fauteuil monte escalier ?

Comment fonctionne un monte escalier ?

Le fonctionnement d’un monte escalier est très simple, simple en ce sens que l’utilisateur en s’asseyant dans le fauteuil ou dans le monte-escalier ne fournit aucun effort pour y arriver à destination. Trois éléments importants sont retenus : les rails, le bloc moteur et le fauteuil. Le dispositif peut être actionné à partir d’une commande et ceci marque le début du trajet de l’utilisateur jusqu’à son arrivée à destination. Il faut rappeler que la commande peut être mura, télécommande ou encore installé au niveau de l’accoudoir du dispositif. Dès que la commande est appuyée, le système démarre tel un train sur les rails. La seule différence c’est que l’utilisateur confortablement installé quitte un point plus bas vers un point plus élevé. Arrivé à destination, l’utilisateur descend du siège et replie le repose-pied, les accoudoirs et l’assise pour libérer d’espace. Si le système est bien installé, le fonctionnement du système ne souffre d’aucune anomalie.

L’installation d’un monte escalier

L’installation d’un monte escalier ne peut se faire à la légère comme s’il s’agit s’agissait d’un outil banal. C’est pourquoi il est souhaitable que ce soit l’apanage des spécialistes en la matière. Même si certains estiment cette installation très facile, il n’en sera pas pareil pour tout le monde; tout dépend en fait du type de monte escalier auquel l’on affaire. Qu’il s’agisse d’un monte escalier droit, courbe, intérieur ou extérieur, la durée d’installation ne sera probablement pas la même. Mais sachez tout de même que la notice qui accompagne le paquet vous sera très utile surtout si c’est la toute première expérience. Avant même d’acheter le monte escalier, il faut déjà penser au modèle qui ira le mieux avec votre escalier et si possible à quel endroit l’installer pour qu’il soit moins encombrant et facilite surtout le fonctionnement.

Ensuite, il faut prendre les différentes mesures. La largeur de l’escalier, la hauteur des marches, l’angle d’inclinaison pour ne citer que ces mesures.

Pour commencer l’installation proprement dite, après avoir déballé le monte escalier, il faut assembler les différentes parties du rail puis les aligner avec beaucoup d’adresse. Dès que cette étape est réussie, il faut passer à l’étape de la fixation des rails sur les marches de l’escalier. Ensuite, il faudra installer le siège puis le fixer sur les rails de façon à ce qu’il soit bien installé sans aucun risque. Cette étape est d’ailleurs la plus importante et après elle il faut juste faire les derniers réglages à savoir la vitesse, les points d’arrêt, etc.

Mais l’une des questions qui reviennent le plus souvent est de savoir si le monte escalier est un dispositif sûr.

Quelques consignes de sécurité à ne pas négliger

Vu le type de dispositif dont il s’agit, il est normal que le point sécuritaire requiert une très grande importance. Il existe à cet effet plusieurs consignes de sécurité qui protègent l’utilisateur de certains types d’accidents.

Ce dispositif est électronique et il se peut que suite à une coupure de courant le système soit bloqué en plein fonctionnement. La batterie est pensée par le fabricant pour pallier éventuellement à ce genre de problème.

Le système de freinage d’urgence doit également être de la partie pour ralentir l’allure du monte escalier face à un souci mécanique.

Face à un obstacle tel qu’un objet qui se met en travers du chemin du monte escalier, le détecteur d’obstacles émettra une alerte qui attirera l’attention de l’utilisateur.

Aussi, pour éviter la crainte et pour permettre d’utiliser le monte escalier dans un environnement de stabilité et de confiance, la présence de deux éléments est non négligeable : la ceinture de sécurité qui évite à l’utilisateur de chuter du siège et les accoudoirs dont le rôle est d’assurer la stabilité des utilisateurs. S’il y autre conduite à tenir, notez qu’il est prévoyant, mais surtout important d’avoir un téléphone à portée de main lorsqu’on emprunte ce dispositif. Cela permettra d’appeler rapidement les secours au cas une situation malencontreuse survenait (monte escalier bloqué à cause d’une coupure de courant, souci mécanique lié à un entretien irrégulier du dispositif, etc.). Le dispositif est généralement accompagné d’une clé de verrouillage pour éviter aux enfants de démarrer le dispositif à tout moment. Le plus important, c’est lors des derniers réglages après l’installation, il faut s’assurer qu’aucune autre commande n’est compatible au démarrage du monte escalier.

L’installation d’un monte escalier dans un immeuble n’est pas synonyme du grand luxe, mais répond plutôt à une vision claire ; celle de prendre en compte les personnes à mobilité réduite dans les grands projets de construction.